"Jours ordinaires" de David Siodos

Il y a les photographes qui racontent, d’autres qui rendent compte d’un évènement ou d’une aventure. Ils sont appelés reporters. Et puis il y a les photographes qui parcourent le monde et dont l’oeuvre dit comment sont les choses de la vie, une rue, un passant, une expression. Je fais partie de cette catégorie. Humaniste contemporain, je tente à mon échelle d’illustrer le monde d’aujourd’hui à la manière d’hier. Sans d’autres ambitions que de photographier la rue comme je la vois. La rue, ce théâtre de jeu si cruel parfois, si poétique ou juste sociologique.

Amoureux du mouvement humaniste, j’arpente les rues, les passages, les couloirs, je croise et frôle les passants. Je marche donc en photographiant, ou plutôt je photographie en marchant, une véritable chorégraphie en quelque sorte.

Autodidacte, je démontre que la photographie est davantage un langage de l’oeil plutôt qu’un apprentissage scolaire. Ne répondant pas forcément aux codes institutionnalisés, j’aspire à une image vivante, imparfaite et intemporelle.

Séances

du Mercredi 15/08 au 21/08
du Mercredi 22/08 au 28/08

AVANT-PREMIERE "BURNING"

Mardi 28 août 20h30 : avant-première de "Burning" de Lee Chang-Dong. Prix Fipresci de la critique Internationale au Festival de Cannes 2018 / "L'un de nos...

Inscription Newsletter

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
suivez-nous aussi sur :