Neuf ans déjà que le Festival DIAM propose des films du monde entier pour vous divertir, vous informer et vous émouvoir !

Lundi 1 février : Ouverture du festival

  • Projection à 20h : TWO 4 ONE, de Maureen Bradley (2014 - Canada -  77 min - VOST)

Adam accepte, par amitié pour Miriam, de l’aider à procéder à son insémination artificielle. Mais ce genre d’opération est délicat, et susceptible d’accidents... Sorti au Calgary International Film Festival, interprété par les excellents Gavin Crawford et Naomi Snieckus, ce film constitue un original et attachant divertissement. Comédie, puisque tout finit par un papa, une maman et deux bébés ; mais pas de quoi ravir les traditionalistes, cependant : le genre y est quelque peu questionné !

Précédé du court-métrage CHANCE de Jake Graf (2015 - Grande Bretagne - 16 min VOST)

La vie de Trevor est devenue vide à la suite du décès de son épouse et de son compagnon de longue date, Doris. Seul et isolé, Trevor regarde passivement la vie défiler. Une rencontre fortuite dans un parc avec un mystérieux étranger aussi troublé que lui par son propre passé bouscule Trevor et remet son quotidien en question.

  • Vernissage à 22h : Exposition Alexandre Alves, du 1er au 14 février 2016

« Cette expo nous embarque à Stratford dans un quartier de Londres. Deux corps se fondent dans un univers éclaté entre précarité et amour. Ici on parle d’amour, de banalité du quotidien avec sensibilité et simplicité. A la fuite de moi-même, je découvre la chambre vétuste de ce petit couple qui m’invite pendant une semaine à vivre leur vie, Ludwig et Scillard. »

Mercredi 03 février à 20h30 : Projection / Débat

PAROLE DE KING ! de Chriss Lag (2015 - France - Documentaire - 96 min)

On connaît les Drag Queens voici les Drag Kings ! Masculinité, virilité, n’importe quelle femme peut jouer ces rôles : une façon d’occuper (tout) l’espace, de se tenir, marcher, danser ... Sur scène ou en ateliers, performeuses célèbres - comme Louis(e) de Ville - ou non, 22 Kings venant de diverses régions de France, nous en font une éclatante et percutante démonstration avec une bonne dose d’humour. Démarche artistique et politique, la performance King décape bien proprement, pour notre plus grand plaisir, les codes de la masculinité et aussi, de ce fait, ceux de la féminité ...
Chriss Lag a réalisé fictions et documentaires sélectionnés dans différents  festivals internationaux et diffusés à la télévision. Son travail parle de la représentation et de la place des femmes dans notre société. DIAM a déjà présenté son moyen métrage « Louis(e) de Ville, portrait d’une bad girl ! ». Rencontre avec Livia Belluggio et Benjamin, performeuses et Drag Kings

Vendredi 05 février à 18h :

BEIRA-MAR, de Matzembacher et Marcio Reolon (2015 - Brésil/Portugal - 83 min - VOST)

C’est l’hiver au Brésil. Lorsque Martin doit rejoindre le littoral et rencontrer pour la première fois la famille de son père, il propose à son meilleur ami de l’accompagner. Tomaz accepte, voyant ce séjour comme l’occasion de raviver leur amitié. Dans cette maison faisant face à une mer froide et déchaînée, les deux adolescents passent leurs journées ensemble, à l’écart du monde. Sur fond de quête identitaire et d’attraction mutuelle, ils vont découvrir le doute, la jalousie et l’amour. Beira-Mar (littéralement “Bord de mer”) est le premier long métrage des réalisateurs Filipe Matzembacher et Marcio Reolon qui se sont inspirés de leurs propres souvenirs d’adolescence. Il a fait l’objet d’une projection au Festival Cinélatino, dans le cadre du dispositif «Cinéma en construction», puis les deux réalisateurs sont venus à Toulouse pour y présenter leur film en mars 2015. Ce passage toulousain leur a réussi puisque le film a déjà été sélectionné dans plusieurs festivals dont Berlin et qu’il a reçu le prix du meilleur film au Festival de Rio de Janeiro.

Samedi 06 février :

  • Projection / Débat à 13h30 : LA SOCIOLOGUE ET L’OURSON de Étienne Chaillou & Mathias Théry (2015 - France - Documentaire - 80 min)

Par des moyens originaux et inventifs, le film relate un an de débats houleux de septembre à mai 2013 (déjà) sur le mariage homosexuel et l’homoparentalité en France. La bande son reste celle des débats, des discours, mais, le plus souvent, toutes sortes de peluches et de marionnettes animées rejouent les divers intervenants. Ainsi les journalistes sont de drôles d’oiseaux... Et l’ourson interroge sa mère (dans la vraie vie comme en peluche) Irène Théry, qui fut au cœur des débats et raconte la longue histoire (et des histoires) de mariage et de filiation.
Beaucoup de recul et d’humour : un régal. Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur Etienne Chaillou.

  • Projection à 16h : NAZ ET MAALIK, de Jay Dockendorf (2015 - États-Unis - 86 min - VOST)

Les deux adolescents de ce film sont noirs, musulmans pratiquants et amoureux l’un de l’autre dans l’Amérique post 11 septembre 2001. Ils tentent de cacher leur relation à leurs amis et familles mais la découverte d’un préservatif usagé dans la chambre de l’un d’entre eux suscite de sérieux doutes. Ils traînent un vendredi dans New-York, devisant du monde, et surtout de leur sexualité. Ils rencontrent leurs amis, leurs coreligionnaires, les femmes, et même le FBI. Intime et introspectif, Naz et Maalik est une déambulation urbaine à laquelle le réalisateur vous invite...

  • Projection à 18h : PORTRAIT OF A SERIAL MONOGAMIST, de John Mitchell et Christina Zeidler (2015 - Canada - 84 min - VOST)

Elsie, la quarantaine, est une productrice de télévision dont les relations sont plutôt agitées. Pour elle, les ruptures sont devenues une routine, et trouver une nouvelle amie – et tout de suite !– est aussi une pratique bien rodée. Jusqu’à ce que... elle rompe avec sa partenaire de longue date Robyn, afin de se lancer à la poursuite d’une femme plus jeune et plus nouvelle. Le hasard va vouloir qu’elle soit confrontée à un autre voyage, celui de la découverte de soi. Les souvenirs du passé vont la hanter. Film résolument drôle, tant par les situations que par les dialogues. Avec en prime de belles images du Toronto urbain et pittoresque. Inédit en France

Précédé de : VAGINA IS THE WARMEST COLORAnna Margarita Albelo (2015 - Etats-Unis 2 min) La bande annonce d’une certaine Palme d’Or revisitée...

  • Projection à 20h : THOSE PEOPLE, de Joey Kuhn (2015 - États-Unis - 89 min - VOST)

Depuis ses années d’étude, Charlie est obsédé par sa relation tumultueuse avec Sebastian, personnage tyrannique en proie à des difficultés familiales et sociales. Il fait la rencontre de Tim, avec lequel l’avenir lui paraît plus lumineux... Collant au plus près de son histoire, qui se situe dans le milieu artistique de Manhattan, le réalisateur signe une véritable œuvre d’art qui, par ses cadrages soignés et ses couleurs riches, excelle à nous faire partager la violence et l’ambiguïté des sentiments.  Sélection officielle - Festival de Seattle 2015 - Prix du Public - Outfest L.A.

  • Projection à 22h : DYKE HARD, de Bitte Andersson (2015 - Suède - 82 min - VOST)

1986, un groupe de rock de «Gouines» lesbiennes atypiques sillonne la Suède pour se livrer à des batailles de musique. Leur parcours sera truffé d’embûches. Vous vouliez de l’action, du fun, du sexe, des cascades, une intrigue, du sexe, une méchante et ses sbires, du sexe. Bienvenu-e-s dans un film totalement déjanté, plein d’humour, d’horreur, de paillettes et de personnages de séries Z... Dyke Hard est une comédie queer emplie de joie et de trash culture mettant en avant la sororité et le Riot grrrl. Venez découvrir l’univers de Dyke Hard où se mêlent des références cinématographiques nombreuses et nos chères années 80. Vous allez en avoir Dyke Hard, réalisé en Suède en 2014 par Bitte Andersson, a été tourné avec un faible budget et grâce à un financement participatif. Vous reconnaîtrez l’empreinte de John Waters.
Séance présentée par Cuti Production : Cuti Production est un collectif transpédégouine de cinéma, qui a pour but de travailler autour de la création, production, diffusion de films de manière DIY (Do It Yourself), en dehors des circuits traditionnels. Il explore les représentations audiovisuelles à partir de nos points de vue minoritaires, pour ébrécher les discours universels produits par des catégories sociales hégémoniques.


Consultez le programme complet ici

Bande annonce ici

50 ans du cinéma ABC

Séances

du Mercredi 22/11 au 28/11
du Mercredi 29/11 au 05/12

Séance unique Felix et Meira de Maxime Giroux

Séance mardi 28 Novembre 2017 à 20h30 FELIX ET MEIRA de Maxime Giroux, dans le cadre des Journées de la Culture Juive, organisée par l'association Hebraica.

Inscription Newsletter

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
suivez-nous aussi sur :