Le Festival International du Film Groland de Toulouse revient du 14 au 20 septembre :

  • JODOROWSKY'S DUNE, de Frank Pavich
    France / Etats-Unis. 88 min.
    Avec Alejandro Jodorowsky, HR Giger, Nicolas Winding Refn, Brontis Jodorowsky, Christian Vander, Amanda Lear, Richard Stanley, etc. Cérémonie de clôture dimanche 20 septembre à partir de 15h

Ce documentaire explore la genèse de l'une des plus grandes épopées du cinéma : l'adaptation par le cinéaste culte Alejandro Jodorowsky du classique de la science-fiction, Dune de Frank Herbert, dont le casting aurait inclus des icônes telles que Salvador Dali, Orson Welles et Mick Jagger. En 1975, après le succès fulgurant d' El Topo et La Montagne sacrée, Alejandro Jodorowsky a obtenu les droits de Dune et a commencé à travailler sur ce qui s'annonçait comme du jamais vu jusqu'alors dans l'univers de la SF. Il enrôle une élite de mercenaires artistiques, dont l'artiste de bande dessinée français Moebius, qui a illustré les storyboards, le scénariste Dan O'Bannon (Dark Star, Alien) ou encore l'artiste H.R. Giger (Alien). Malheureusement, le film n'a jamais été fait. Le réalisateur Frank Pavich s'est intéressé à cette histoire de "ce qui aurait pu être" par le biais d'entretiens ou d'animations qui donnent vie aux dessins de Moebius. Non pas un échec, cette histoire nous parle du pouvoir de l'esprit créateur et impose Jodorowsky comme un visionnaire de notre époque.

 

  • THE KING IS DEAD ! de Rolf de Heer 2012. Australie. 102 min. Couleurs. VOSTF - Avec Roman Vaculik, Michaela Cantwell, Lily Aday... Film inédit en France - Ouverture lundi 14 septembre à 22h

A première vue, Max, enseignant en sciences, et Therese, comptable, ont trouvé la maison de leurs rêves. Ils achètent et font vite la connaissance d'une famille charmante d'un côté et de gens "intéressants" de l'autre. Mais le vacarme de ces rustres d'à côté, leur trafic de drogue et leurs hurlements nocturnes virent à l'insupportable. La police se révèle impuissante et le couple aux idées progressistes commence à revoir ses jugements et à résoudre par eux-mêmes cet enfer au quotidien...  jusqu'à se retrouver avec un cadavre sur les bras. Mais ce n'est pas le pire car le défunt a des amis... et des ennemis. Avec The King is dead!, Rolf de Heer, vétéran du cinéma à petit budget australien (Bad Boy BubbyAlexandra'S ProjectCharlie's Country) crée un nouveau genre : le western pavillonnaire !

  • SOUS-SOLS, de Ulrich Seidl.
    2014. Autriche. 81 min. Couleurs. VOSTF - Avec Fritz Lang, Alfreda Klebinger, Manfred Ellinger... Compétition officielle - Mardi 15 à 18h30 et vendredi 18 à 22h

Un film sur les gens et les sous-sols et sur ce que les gens font dans leurs sous-sols pendant leur temps libre. Un film sur les obsessions, la musique de fanfare et les airs d'opéra, les meubles coûteux et les blagues masculines à deux francs, sur la sexualité et le tir, la remise en forme et le fascisme, les fouets et les poupées. Après l'ambitieuse trilogie PARADIS (Amour - Foi - Espoir), Ulrich Seidl revient avec cette galerie de portraits marquée par la puissance des photographies de Diane Arbus. Un essai visuel stylisé qui redéfinit la forme documentaire, à la fois drôle et triste, définitivement grotesque. Créant une intimité fascinante avec ses sujets, il nous permet de plonger dans les soubassements de l'âme autrichienne.

  • THE OTHER SIDE, de Roberto Minervini
    2015. France / Italie. 92 min. Couleurs. VOSTF - Avec Mark Kelley, Lisa Allen, James Lee Miller... Compétition officielle - jeudi 17 à 19h30 et vendredi 18 à 18h

Dans un territoire invisible, aux marges de la société, à la limite entre l’illégalité et l’anarchie, vit une communauté endolorie qui fait face à une menace : celle de tomber dans l’oubli. Des vétérans désarmés, des adolescents taciturnes, des drogués qui cherchent dans l’amour une issue à leur dépendance, des anciens combattants des forces spéciales toujours en guerre avec le monde, des jeunes femmes et futures mères à la dérive, des vieux qui n’ont pas perdu leur désir de vivre… Dans cette humanité cachée s’ouvrent les abysses de l’Amérique d’aujourd’hui. Après sa trilogie du Texas (The Passage, Low Tide, Stop the Pounding Heart), Roberto Minervini nous présente une Louisiane abandonnée et sinistrée. De l'intime au politique, son film suit ces êtres insubordonnés prêts pour la révolution. 

  • LA PEAU DE BAX de Alex van Warmerdam
    2015. Pays-Bas. 96 min. Avec Tom Dewispelaere, Alex van Warmerdam, Maria Kraakman
    Compétition officielle - jeudi 17 septembre à 21h45 et samedi 19 septembre à 13h30

    Le matin de son anniversaire, Schneider, tueur à gages et père de famille dévoué, est missionné pour abattre Ramon Bax. Écrivain solitaire vivant au milieu des marécages, c'est une cible facile. Schneider accepte, il sera rentré pour dîner. Mais la tâche se révèle plus compliquée que prévue.
  • PLUS ÇA VA MOINS ÇA VA de Michel Vianey - 1977. France/Espagne. 100 min. Couleurs - Avec Jean-Pierre Marielle, Jean Carmet, Niels Arestrup, Louis Jourdan, Mort Schuman, Helga Liné... jeudi 17 septembre à 18 en présence de Benoît Poelvoorde

 En Provence, une jeune femme est retrouvée nue et pendue. Les inspecteurs Pignon et Melville mènent l'enquête. Après une première arrestation, ils se rendent vite compte que l'affaire est plus ténébreuse qu'il n'y paraît. Petit succès de la comédie française de la fin des années 70... 517 000 entrées en août 1977 pour le deuxième long de Michel Vianey après Un type comme moi ne devrait jamais mourir et futur réalisateur de polars dans les années 80 (Un assassin qui passeUn dimanche de flicSpécial police). Le film capitalisait sur la force comique du duo Jean-Pierre Marielle-Jean Carmet. Un choix de Benoît Poelvoorde. 

 

  • THE PHANTASMAGORICAL CLARENCE JOHN LAUGHLIN de Gene Fredericks - 2015. États-Unis. 92 min. Couleurs. VOSTF - Thématique Grol'Art

PREMIÈRE EUROPÉENNE - En partenariat avec la Galerie du Château d'Eau - Mardi 15 à 20h30

Se basant sur les seules images tournées avec le père du surréalisme américain, ce documentaire a représenté un cheminement de 37 ans. Proche de Hans Bellmer et Man Ray, Laughlin a produit des images d'une rare puissance, que ce soit à travers ses images oniriques sur l'architecture victorienne de Louisiane, ses visions morbides de veuves errant au milieu des décombres ou encore ses dénonciations du totalitarisme à travers une esthétique de romantisme noir. Cet "Edgar Allan Poe de l'appareil photographique" était aussi un excentrique au caractère difficile et haut en couleurs, qui pouvait se permettre d'envoyer balader Andy Warhol. Une projection exceptionnelle. En présence de Gene Fredericks.

 

  • LES CHINOIS A PARIS de Jean Yanne - 1974. France. 109 min. Couleurs - Avec Jean Yanne, Macha Méril, Nicole Calfan, Michel Serrault... Hommage à Jean Yanne - mercredi 16 à 19h30

Les Chinois ont envahi la France. Devant leur calme et leur discipline, un seul moyen pour les chasser, faire de la France le pays du plus mauvais exemple. Quelques Français s'attellent à cette tâche... En présence de Jean-Christophe Yanne.

 

  • TOUT LE MONDE IL EST BEAU TOUT LE MONDE IL EST GENTIL de Jean Yanne 1972. France. 105 min. Couleurs - Avec Jean Yanne, Bernard Blier, Michel Serrault... Hommage à Jean Yanne - mercredi 16 à 22h

Selon "Radio plus près de Dieu", rien n'est conçu sans Dieu, surtout pas les shampoings, produits de beauté, la vente des disques... Un animateur dénonce cette escroquerie à l'antenne, ce qui lui vaut d'être licencié. Il réapparaîtra sur de nouvelles ondes avec "Radio plus près de la Vérité". En présence de Jean-Christophe Yanne.

 

  • CARTE BLANCHE A LA REVUE DISTORSION : TOTO QUI VÉCUT DEUX FOIS de Daniele Cipri, Francesco Maresto - 1998. Italie. 95 min. N&B. 35 mm - Avec Salvatore Gattuso, Marcello Miranda, Carlo Giordano... Vendredi 18 à 20h

Un obsédé sexuel qui est prêt à subir toutes sortes d'humiliations pour satisfaire ses envies et s'introduire dans la maison de la prostituée itinérante qui séjourne quelques jours dans le village, un vieil homosexuel qui aimerait assister à la veillée funèbre de son amant mais craint les foudres de sa belle-famille, un messie local errant dans la campagne, quelque peu enclin à prêcher et à faire des miracles. Tels sont les trois héros de ce film farfelu et grotesque qui fut interdit en Italie avant même sa sortie: “Ce film est une attaque contre le sacré, contre l'homme. Rien ne peut être coupé. Il s'agit d'un non message, inutile et pervers, totalement négatif” a déclaré l'un des censeurs. Ce à quoi les réalisateurs répondent: “Notre film est un film religieux avec un sens du sacré tout autre que le blasphème. Certes, notre messie est de Palerme, il n'a rien de traditionnel."

"Ce film est un des meilleurs de la décennie. Un film sublime interdit en Italie après avoir mis dix ans à sortir en salles" (Libération). "Une mise en scène admirable, l’usage d’un élégant noir et blanc, des cadrages dignes du cinéma classique hollywoodien et une atmosphère de fin du monde qui fait de la Sicile de Totò l’image ultime de notre monde contemporain. Corrosif, burlesque et érotomane, ces deux cinéastes impressionnent" (Les Inrockuptibles).

 

  • NEW YORK CITY INFERNO de Jacques Scandelari - 1978. France. 95 min. Couleurs. 16 mm. Avec Alain-Guy Giraudon, John Houston, Bob Bleecker, Bill Grove, Daddy la Flippée... Thématique Annales du Q - samedi 19 à 21h30

Engagé, excessif, érotique, surréaliste, New York City Inferno de Scandelari (La philosophie dans le boudoir) est tout à la fois une immersion dans un monde clos et sans limites, une carte postale touristique du New York des années 70, une histoire d’amour non conventionnelle, une kitscherie disco pour fans de Village People (ou de Magnum) et une œuvre d’art radicale à une époque où l’homosexualité en France était encore considérée comme un délit. Un film inclassable, entre sauvagerie visuelle et cinéma d'auteur, bénéficiant de fulgurances cinématographiques comme la longue séquence finale et apocalyptique à la Warehouse. En présence de Hervé Joseph Lebrun.

 

  • L'ÉLAN de Etienne Labroue - 2014. France. 82 min. Couleurs - Avec Aurélia Petit, Olivier Broche, François Morel, Délia Espinat-Dief, Bernard Montiel... dimanche 20 à 10h30 précédé d'un petit-déjeuner offert

 Une créature étrangement attifée d'une tête d'élan en peluche sur un corps d'humain vêtu d'un cache-poussière, débarque dans une petite ville isolée en bordure de forêt. Adoptée par une famille, confrontée aux habitants curieux ou inquiets, chacun s'interroge sur l'identité de cet être absurde et somnambulique. Trois hypothèses seront échafaudées. Mais la tension monte sourdement.

 

  • LES ANIMAUX FARFELUS - Programme de films d'animation - 2015. France. 42 min. Couleurs. dimanche 20 à 11h précédé d'un petit-déjeuner offert

Six courts-métrages d’animation pour les tout petits (2-5 ans), qui content les pérégrinations d’animaux tout fous : une pieuvre amoureuse lancée dans une course poursuite, un cerf qui découvre la troisième dimension et la vie hors du papier, un chat à la voix déraillée qui s’essaie au chant lyrique, des girafes qui goûtent au plaisir du plongeon acrobatique.

 

  • UNITED RED ARMY de Koji Wakamatsu - 2007. Japon. Durée : 190 min. Couleurs. 35 mm. VOSTF - Avec Maki Sakai, Arata Iura, Akie Namiki, Gô Jibiki...Thématique Lutte Armée - dimanche 20 septembre à 20h

 Au début des années 1970 au Japon, au faîte de la contestation étudiante et de la violente répression qui s’en suit, un groupuscule d’extrême-gauche prônant la lutte armée voit le jour : l’Armée Rouge Unifiée, avec à sa tête un commandement bicéphale assumé par l’impitoyable Tsuneo Mori et la vénéneuse Hiroko Nagata. Entrés dans la clandestinité, les membres de l’Armée Rouge Unifiée trouvent refuge dans la montagne où ils reçoivent un entraînement militaire pour devenir des révolutionnaires exemplaires. Mais au fil du temps, la discipline de fer se transforme lentement en régime de terreur... Avec une bande originale assurée par Jim O'Rourke.

 

 

 Plus de programmation par ICI

50 ans du cinéma ABC

Séances

du Mercredi 15/11 au 21/11
du Mercredi 22/11 au 28/11

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES

Samedi 18 Novembre à 15h : Retransmission de ALICE AU PAYS DES MERVEILLES du Royal House House du Covent Garden de Londres.

Inscription Newsletter

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
suivez-nous aussi sur :