Mardi 4 décembre 20h30
Cycles of the Mental Machine de Jacqueline Caux.

Le documentaire met en lumière l’émergence de la techno dans la ville défaite de Detroit, la ville de l’automobile, du Taylorisme, des chaînes de montage... sur les traces d’un des premiers DJ mythiques «Electryfing Mojo».

"Depuis Vingt-cinq ans, Downtown Detroit est devenu un centre ville totalement exsangue. Immeubles et magasins murés, détruits, squattés. Ville fantôme livrée à la prostitution, à la drogue, à la violence. De toute cette déliquescence émerge une nostalgie, une poésie poignante. Pourtant, cette ville reste le lieu mythique d’une histoire toujours vivante de la musique noire américaine : le blues, le gospel, le jazz, le rythm and blues et la musique techno. En effet, les années soixante furent les années de la déflagration soul avec LE label implanté à Detroit « Tamla Motown », puis celle - dans les années quatre-vingt - de la musique Techno. Cette musique « Techno » qui a revitalisé sur un plan artistique la notion de « machines », et a renoué avec le passé musical de la ville.

Ces musiciens technos, positifs et engagés, ont oeuvré sous les gravats de cette société industrielle et technologique, faisant surgir une contre-culture puissante, ignorée de la ville même et d’une grande partie des Etats-Unis, mais reconnue partout ailleurs dans le monde entier. De nouveau, avec l’apparition des BPM, la transe, le jeu, la fête ont surgi des décombres." - Jacqueline Caux

Tarifs habituels de l'ABC

Séances

du Mercredi 12/12 au 18/12
du Mercredi 19/12 au 25/12

Motor 2018, festival du cinéma roumain

Nouvelle édition du festival du cinéma roumain les 14, 15, 16 décembre!

Inscription Newsletter

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
suivez-nous aussi sur :