Du lundi 16 au dimanche 22 Septembre 2019 place au plus barré des festivals : LE FIFIGROT !Et pour cette huitième édition, il n'y aura pas de jury mais un dictateur : le génial Jean Dujardin !

Voici les séances qui se dérouleront à l'ABC :

FIRST LOVE - Avant-première - COMPETE

De Takashi Miike avec Masataka Kubota, Nao Ohmori, Shôta Sometani
(Japon/Grande-Bretagne, 2019, 1h48, Vost)

Tokyo, la nuit. Leo est un jeune boxeur, il tombe sous le charme de Monica, une call-girl toxicomane mais vierge, et impliquée dans un trafic de drogue. Les tourtereaux vont être poursuivis par un policier corrompu, un yakuza et une femme-assassine envoyée par des groupes chinois.

Takashi Miike, cinéaste prolifique dont les films arrivent peu jusqu’à nous, retrouve ici une maîtrise formelle réjouissante. Traversé par une galerie de personnages idiots, de fulgurances humoristiques et avec son goût prononcé pour la violence burlesque, First Love côtoie le grotesque pour finalement rentrer dans les rangs de la romance et du conte moral. Takashi Miike regagne toutes ses lettres de noblesse dans un film inventif et déjanté !

Le film sortira à l'abc le 25/12 !

> Lundi 16/09 à 21h30 – Samedi 21/09 à 16h

 

BRAQUER POITIERS - Avant-première - COMPETE

De Claude Schmitz avec Wilfrid Ameuille, Francis Soetens, Thomas Depas…
(France, 2019, 1h30)

Davantage pieds nickelés que bandits, Francis et Thomas prennent en otage Wilfrid, propriétaire d’une station de lavage auto, source de quelques poignées d’euros quotidiennes. Syndrome de Stockholm à l’œuvre chez Wilfrid, le voilà qui prend aussitôt goût à la situation, qu’il se plaît même à théoriser amplement, tandis que l’incertitude gagne les deux compères rejoints par leurs amies venues du Sud.

Sorte de parodie des films estivaux de Rohmer (on pense aussi à L’enlèvement de Michel Houellebecq de Guillaume Nicloux), "Braquer Poitiers" c’est aussi la découverte du comédien Wilfrid Ameuille (qui s’occupe d’une station de lavage dans la vraie vie), dans la peau de ce personnage intello-flegmatique tout à fait truculent. Du grolandais pur jus !

> Mardi 17/09 à 18h – Vendredi 20/09 à 19h45 en présence de l’équipe du film le vendredi

 

CARTES BLANCHES SEBASTIEN MARNIER en sa présence

LES NOCES ROUGES de Claude Chabrol avec David Carradine, Sylvester Stallone, Simone Griffeth, Roberta Collins (France, 1973, 1h30)

«Dans Les Noces Rouges, Chabrol met en scène une passion destructrice où Piéplu, Piccoli et l’impériale Stéphane Audran forment un trio au bord du précipice ; l’un des chefs-d’œuvre méconnus du cinéaste, où la tragédie se dessine dans chaque recoin de plan et se distille comme un poison dans les veines de chacun. Fascination absolue pour la séquence du lac.» - Sébastien Marnier

>  Mercredi 18/09 à 16h30 en présence de Sébastien Marnier

 

SOIREE SEBASTIEN MARNIER (L’Heure de la sortie + Irréprochable) en sa présence
Mardi 17/09 à partir de 19h45 - Tarif spéciale à 9€ pour les deux séances

> 19h45 : L’HEURE DE LA SORTIE de Sébastien Marnier (France, 2019, 1h43) avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory, Grégory Montel, Thomas Scimeca - (Prix Jean Renoir des lycéens 2019)

Lorsque Pierre intègre le prestigieux collège de St Joseph il décèle, chez les 3e1, une hostilité diffuse et une violence sourde. Est-ce parce que leur professeur de français vient de se jeter par la fenêtre en plein cours ? Parce qu’ils sont une classe pilote d’enfants surdoués ? Parce qu’ils semblent avoir perdu tout espoir en l’avenir ? Avec cette adaptation du roman de Christophe Dufossé, Marnier affirme ses obsessions, distillant une ambiance trouble plus ouvertement politique et fantastique. Sous la canicule, le monde se dérègle jusqu’à un final totalement apocalyptique où demeure la question : qui sont les véritables monstres?

> 21h45 : IRRÉPROCHABLE  de Sébastien Marnier avec Marina Foïs, Jérémie Elkaïm, Benjamin Biolay, Jospéhine Japy (France, 2016, 1h43)

Sans emploi depuis un an, Constance revient dans sa ville natale quand elle apprend qu’un poste se libère dans l’agence immobilière où elle a démarré sa carrière, mais son ancien patron lui préfère une autre candidate plus jeune. Constance est alors prête à tout pour récupérer la place qu’elle estime être la sienne. Le portrait d’une sociopathe incarnée avec brio par Marina Foïs, drôle et effrayante, qui renvoie au déséquilibre plus global d’une société malade. Une première œuvre qui transforme la comédie sociale provinciale en pur film de sueurs froides. Malaise garanti.

 

CARTE BLANCHE À ZOMBIE ZOMBIE en présence du groupe

LA COURSE À LA MORT DE L’AN 2000 de Paul Bartel (États-Unis, 1975, 1h24, 35mm, VF)

«On rigole bien pendant cette course à la mort, pourtant sous ses airs de série B,

Ce film dénonce la toute puissante société du spectacle. La télé-réalité est devenue une sorte d’exutoire social pour contrôler les masses. À la manière des jeux romains antiques, une course automobile annuelle est organisée où les concurrents sont encouragés à écraser impunément le maximum de personnesen chemin. On y retrouve les acteurs David Carradine et Sylvester Stallone jeune dans des rôles complètement dingues au service d’un film aussi farfelu que visionnaire.» Etienne Jaumet / Zombie Zombie

> Mercredi 18/09 à 18h30 en présence de Zombie Zombie

 

SOIREE "LE CINÉMA DE PATAR ET AUBIER" en présence de Fabrice Du Welz

DES COWBOYS ET DES INDIENS - Inédit sur Toulouse
de Fabrice Du Welz avec Vincent Patar, Stéphane Aubier (Belgique, 2018, 1h10)

Portait intimiste du tandem Patar et Aubier, ovnis du monde de l’animation, pour la collection Cinéastes d’aujourd’hui consacrée aux réalisateurs belges francophones qui sortent des sentiers battus. Il narre l’histoire de leur rencontre, du collectif qui a créé une marque de fabrique et de leur cinéma, de Panique au village à Ernest et Célestine, au travers d’anecdotes. Réunissant toute la joyeuse tribu, gros son, amitié, coiffure banane, héros punks, sincères et féroces… Vous l’aurez compris, vous n’allez pas vous ennuyer avec cette histoire d’amour et d’amitié, témoin d’une époque riche du cinéma belge !

film précédé de LA FOIRE AGRICOLE
de Vincent Patar et Stéphane Aubier (Belgique/France, 2019, 26 min)

> Jeudi 19/09 à 16h en présence de Fabrice Du Welz

 

SEANCES SPECIALES JOHANNES NYHOLM en sa présence

THE GIANT de Johannes Nyholm (Suède, 2016, 1h26, version originale sous-titrée anglais)

> Jeudi 19/09 à 18h30 en présence du réalisateur

Autiste et difforme, Rikard a été enlevé à sa mère à la naissance. Trente ans plus tard, il veut regagner son amour en remportant les championnats scandinaves de pétanque. Rien ne l’arrêtera, ni les moqueries, ni le rejet des autres. Ce qui pourrait ressembler à une réécriture loufoque d’Elephant Man nous plonge dans un conte touchant, à mi-chemin entre fantasy et réalité documentaire.

 

KOKO-DI KOKO-DA de Johannes NYHOLM (Suède, 2019, 1h26, Vost)

> Jeudi 19/09 à 20h30 en présence du réalisateur et Samedi 21/09 à 13h45

Une simple histoire de couple qui part faire du camping. Leur rencontre avec trois éner-gumènes grotesques issus d’un cirque niché au milieu des bois. Le trauma des époux se révèle alors. Leurs comportements deviennent de plus en plus irrationnels, absurdes, nous menant dans un film-trip immersif, où les états hypnagogiques soulignent une relation qui s’effrite. Un second film onirique et viscéral à la fois.

 

SEANCE LUCHA LIBRE

INDIANARA de Aude Chevalier-Beaumel et Marcelo Barbosa (Brésil, 2019, 1h24)
Avant-première

Révolutionnaire hors norme, Indianara mène avec sa bande un combat pour la survie des personnes transgenres au Brésil. Face aux attaques de son parti politique et à la menace totalitaire qui plane sur le pays, elle rassemble ses forces pour un dernier acte de résistance.

> Vendredi 20/09 à 14h – Dimanche 22/09 à 19h en présence des réalisateurs

 

SOIRÉE MONDO - Samedi 21/09 à partir de 20h - Tarif spécial soirée : 9€ les deux séances

> 20h : L’AMÉRIQUE INTERDITE de Romano Vanderbes - (États-Unis, 1980, 1h42, 35 mm, VF) - Interdit aux moins de 16 ans

Le second volet de la trilogie This is America, L’Amérique interdite, est sûrement le plus fun de tous ces documentaires, mêlant vrai et faux. Passant du coq à l’âne avec une voix off toujours emphatique, cette exploration de la face cachée de l’Amérique anticipe l’humour grolandais. Nonnes karatékas, gogo danseurs, rats géants, bordels canins, prêtres cocaïnomanes, entarteurs super-héros et punks/politiciens sont rassemblés dans cette fête hédoniste, chaotique et jouissive jusqu’à la perte d’innocence. Ami·e·s du bon goût, passez votre chemin !

> 22h : LA FRANCE INTERDITE de Gilles Delannoy, Jean-Pierre Imbrohoris et Jean-Pierre Garnier (France, 1984, 1h27, 35 mm) - Interdit aux moins de 16 ans

Le Mondo a connu de beaux jours en France des années 1960 jusqu’aux années 1980. Exploration des dessous d’une France libertine, païenne et déviante, La France interdite est devenu mythique, notamment grâce à sa BO électronique signée André Georget. L’aspect reportage et pseudo intello n’a au bout du compte qu’un but: montrer de la fesse! Soirées privées, clubs gay, auditions pour film X, orgies satanistes et pratiques rurales plus incongrues, pour un condensé libertaire teinté de kitsch et de ridicule. Racoleur et désopilant. Un vrai plaisir coupable.

 

CLÔTURE - Dimanche 22 Septembre - 16h
REMISE DES AMPHORES sous le patronage du dictateur Jean Dujardin, en présence de Benoît Delépine et de nombreux invités du festival.

Suivie de l'AVANT-PREMIÈRE du film BACURAU

De Kleber Mendonça Filho, Juliano Dormelles (Brésil/France, 2019, 2h12, Vost) avec Barbara Colen, Sônia Braga, Udo Kier - (Prix du jury à Cannes 2019)

Dans un futur proche... Le village de Bacurau au Brésil est menacé d’une coupure d’eau générale à cause d’un barrage bloqué. Les villageois remarquent quelques jours plus tard que Bacurau a disparu de la carte. Habité par des chefs de gangs fantasques, des putes lanceuses d’alerte, des miliciens énigmatiques, Bacurau sombre peu à peu dans une chasse à l’homme endiablée. Cette dystopie furibonde co-réalisée par Kleber Mendonça Filho (Les bruits de Recife, Aquarius) tend vers la fable politique sous acide, métaphore anamorphosée de l’ère Bolsonaro.

 

L'EXPOSITION "A4 PUTEVIE"

Du 16-30 septembre
Vernissage le mardi 17/09 à 17h

Portraitiste d’une civilisation crépusculaire, A4 putevie fait le pont entre anthropologie et autopsie; Quand la fantaisie le dispute au grotesque. Trait affûté et couleurs stridentes, il fait office de dessinateur-légiste de la vanité humaine. Une expression viscérale, souvent crue, qui rejoint la fulgurance du dessin de presse. Avec une énergie frénétique, il produit donc inlassablement de véritables images iconiques, collisions poétiques, assaisonnées de salves de mots, jetées comme autant de haïkus tragiques.

 

 

Infos pratiques :

Plein tarif : 7,5€ / Tarif réduit : 6€
Pass Cinéma 5 places à 25€ / Non nominatif
Pass Cinema 10 places à 45€ / Non nominatif

Prévente à l'accueil du Cinéma ABC à partir du 7 septembre !

 

Tout savoir > www.fifigrot.com

Séances

du Mercredi 13/11 au 19/11
du Mercredi 20/11 au 26/11

RENCONTRE AVEC DES HOMMES REMARQUABLES - séance unique

Projection unique vendredi 15 novembre à 20h30, RENCONTRE AVEC DES HOMMES REMARQUABLES de peter Broook. Séance organisée par l'Association pour une Recherche...

Inscription Newsletter

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
suivez-nous aussi sur :