FESTIVAL DES IMAGES AUX MOTS 2019

Affiche du film : FESTIVAL DES IMAGES AUX MOTS 2019
divers
divers
1h30

LUNDI 4 FÉVRIER - 20h

LOS MODERNOS, de Mauro Sarser & Marcela Matta
Uruguay -  2016
VOST - 135min

Qu’il est difficile d’être un couple moderne ! Un film qui traite avec intelligence et humour de l’intime : l’envie d’enfant, les désirs, la curiosité sexuelle … aujourd’hui il y a tellement à explorer qu’on peut s’y perdre avec délice ou inquiétude.
Un film qui traite avec intelligence et humour de l’intime : les désirs, la curiosité sexuelle, l’envie d’enfant, le bonheur conjugal… Il y a tellement à explorer que l’on peut s’y perdre avec délice ou inquiétude. La liberté questionne. 
Tout cela avec l’esthétisme du noir et blanc et une petite touche d’imagination folle à la Almodovar qui surprend quand tout semble facile et évident.

Sélectionné à Barcelone, au festival d’Amérique latine de Biarritz

Inédit à Toulouse

 

MERCREDI 6 FÉVRIER - 14h45

LA FAVORITE, de Yorgos Lanthimos
Royaume-Uni / Irlande / Etats-Unis - 2018 
VOST - 121 min

Début du XVIIIème siècle. L’Angleterre et la France sont en guerre. Toutefois, à la cour, la mode est aux courses de canards et à la dégustation d’ananas.
La reine Anne, à la santé fragile et au caractère instable, occupe le trône tandis que son amie Lady Sarah gouverne le pays à sa place. Lorsqu’une nouvelle servante, Abigail Hill, arrive à la cour, Lady Sarah la prend sous son aile, pensant qu’elle pourrait être une alliée. Abigail va y voir l’opportunité de renouer avec ses racines aristocratiques. Alors que les enjeux politiques de la guerre absorbent Sarah, Abigail parvient à gagner la confiance de la Reine et devient sa nouvelle confidente.
Le film met en scène un triangle amoureux féminin plutôt pervers entre la Reine (Olivia Colman), sa confidente et amante (Rachel Weisz), et la jeune cousine de cette dernière (Emma Stone)

 

SAMEDI 9 FÉVRIER - 14h30

CONSÉQUENCES, de Darko Stante 
Slovénie / Autriche - 2018 
VOST - 93 min

Andrej, 18 ans, est placé dans un centre de détention pour jeunes. Rapidement, il rejoint un groupe de garçons délinquants avec lesquels il se perd dans la drogue et la violence. Mais bientôt les désirs d’Andrej le rattrapent. 
Il se rapproche de Željko tout en luttant pour que son attirance ne soit pas dévoilée...
Inspiré par la propre expérience du réalisateur en tant qu’enseignant dans les établissements pénitentiaires, ce film montre des jeunes slovènes avec leur insouciance, leur violence, leurs dépendances et aussi leur sexualité, bi ou homo. 
Les acteurs sont excellents, et on s’attache au personnage d’Andrej joué par le talentueux Matej Zemlikc. (Quelques scènes peuvent choquer certaines sensibilités)

Présenté au Toronto Film Festival

Inédit à Toulouse

 

SAMEDI 9 FÉVRIER - 16h30

AIR, de Anatol Schuster
Allemagne - 2017 
VOST - 90 min 


Manja a 17 ans et vit avec sa famille dans une barre en béton. Lors d’une balade en forêt, elle se retrouve inopinément - et littéralement ! - projetée dans les bras de Louk, l’intrépide rebelle de la bande du lycée. C’est le coup de foudre. Peu à peu, Manja va s’affranchir de sa timidité pour se rapprocher de cette jeune femme charismatique qui, derrière son assurance, cache une blessure à vif…
Ce passage à l’âge adulte est, à l’image du personnage rêveur de Manja, un film contemplatif et poétique. En accompagnant ces deux jeunes femmes vers l’amour et la connaissance de soi, ainsi qu’à la rencontre du fantôme familial qui hante Louk, il va du silence vers la libération de la parole et du terne à la pleine lumière.

On retrouve des accents poético-oniriques rappelant par moment le cinéma d’Europe de l’Est dans cette histoire de peu de mots et de grande douceur. L’émotion et le désir sont limpides tout le long des très beaux cadrages de ce film.

Inédit à Toulouse

 

SAMEDI 9 FÉVRIER - 19h

HARD PAINT, de Marcio Reolon & Filipe Matzembacher
Brésil - 2018
VOST - 123 min 

Pedro gagne sa vie en tant que Cam Boy. Devant sa caméra, il sait comment créer le désir… Doucement le jeune homme se déshabille, lentement il plonge ses doigts dans les peintures colorées, subtilement il les laisse glisser sur son corps nu…
Dans la pénombre de sa chambre, son corps coloré reflétant les lumières et clignotant, Pedro se transforme en Neon Boy et suit toutes les volontés de ses abonnés jusqu’à ce que l’un d’eux achète ses services pour une séance de webcam privée.
Un jour, quand il s’aperçoit qu’un autre webcameur imite ses performances, il décide de sortir avec son mystérieux rival.
Après Beira-Mar (sélectionné à DIAM en 2016), les réalisateurs nous proposent leur nouveau film «dont l’esthétique ultra-maîtrisée (les corps enduits de peinture fluorescente, la musique, les lumières) sublime un fond déchirant et politique (la solitude, la difficulté de vivre, l’insécurité des minorités au Brésil)» selon Komitid.

Primé en 2018 par le prestigieux TEDDY AWARD Berlin Film Festival en 2018, mais aussi au panorama Panorama Berlin International Film Festival, à Miami, Turin, Boston et sélectionné au BFI Flare Londres, à Inside Out Toronto et au Sydney Film Festival. Panorama écrit 2X.

Inédit à Toulouse.

 

SAMEDI 9 FÉVRIER - AVANT-PREMIERE - 21h20

LES MOISSONNEURS, de Etienne Kallo
Afrique du Sud / France / Grèce / Pologne - 2018 
104 min

C’est un coin isolé de la province de Free State, en Afrique du Sud, bastion d’une communauté blanche isolée, les Afrikaners.
Dans ce monde rural et conservateur où la force et la masculinité sont les maîtres-mots, Janno est un garçon à part, frêle et réservé.Un jour, sa mère, fervente chrétienne, ramène chez eux Pieter, un orphelin des rues qu’elle a décidé de sauver, et demande à Janno de l’accepter comme un frère.
Les deux garçons engagent une lutte pour le pouvoir, l’héritage et l’amour parental.
A travers ce long métrage riche de paysages splendides d’Afrique du Sud, les deux adolescents incarnent parfaitement le processus de construction identitaire basé à la fois sur la continuité et la fracture.

Six nominations à Cannes 2018 Un Certain Regard.
Grand Prix du festival du film LGBTQI+ de Paris Chéries-Chéris 2018.

Avant première

 

DIMANCHE 10 FÉVRIER - 14h30

MON MEILLEUR AMI, de Martin Deus
Argentine - 2018 
VOST - 90 min

Lorenzo, adolescent raisonnable et studieux, vit dans une petite ville de Patagonie. Un jour son père décide d’accueillir sous leur toit Caíto, un jeune garçon frondeur et mystérieux. Caito est sombre, introverti et peu enclin à accepter l’ordre établi dans sa famille d’accueil. Le cheminement chaotique de l’un vers l’autre va peu à peu les conduire à découvrir leurs propres
secrets, et finalement à grandir ensemble...
Le film, tourné dans la localité de Los Antiguos, province de Santa Cruz, permet de découvrir les magnifiques paysages de la Patagonie.

Avec «Mon meilleur ami», le réalisateur argentin Martin Deus signe son premier long métrage.

Prix Cannes Ecrans Juniors 2018

Inédit à Toulouse

 

DIMANCHE 10 FÉVRIER - 16h30

EVA + CANDELA, de Ruth Caudeli 
Colombie - 2018
VOST - 93 min 

Eva et Candela sont deux femmes fortes et indépendantes : l’une est réalisatrice, l’autre actrice. D’une attraction charnelle naît une histoire d’amour entre ces deux femmes qui aspirent au même projet professionnel.
Résisteront-elles aux effets inévitables du temps sur leur relation de couple ? Ce film fait preuve d’une certaine modernité avec ce couple lesbien colombien, qui est partagé par les désirs de chacune : la carrière, l’ambition, la famille, la maternité, les relations… Comment allier et fusionner tous ces désirs pour que le couple ne souffre pas sur la durée ? Le scénario et la réalisation sont excellents, on découvre une belle photographie dans cette fiction, et la qualité de jeu des actrices est à souligner !

Présenté au LGBT Film Festival St Petersburg Floride, au BFI LGBT Film Festival Los Angeles, au Festival du film LGBTQI+ Chéries Chéris de Paris, au Festival du film LGBT Face à Face Saint-Etienne.

Inédit à Toulouse

 

Site du Festival des images aux mots

Séances

du Mercredi 24/07 au 30/07
du Mercredi 31/07 au 06/08

Rétrospective OZU

Du noir à la couleur, dix grands classiques du cinéaste nippon YASUJIRO OZU, à retrouver sur grand écran en version numérique restaurée...

Inscription Newsletter

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
suivez-nous aussi sur :